Nicolas Sarkozy coûte cher à l'État2.1518

Nicolas Sarkozy

#avantages
Nicolas Sarkozy-Nicolas Sarkozy coûte cher à l'État
Politique
18 janvier 2015

Nicolas Sarkozy coûte cher à l'État

Grâce à son statut d’ancien président de la République, Sarkozy continue de percevoir des avantages financiers très importants de l’État. Selon Médiapart, l’État dépenserait plus de 660 000 euros nets par an pour lui.

Avoir été président de la République rapporte beaucoup ! En effet depuis 1985 sous la présidence de François Mitterrand, tout ancien président a le droit à des avantages lorsqu’il quitte l’Élysée "pour services rendus". Jusque-là nous ne savions pas exactement le montant que l’État dépensait pour ses anciens chefs.

Hier, le site Médiapart a levé le voile sur ces transactions entre l’État et l’ancien président Nicolas Sarkozy. En effet, après une étude de 4 mois menée auprès de Matignon par l’ancien élu écologiste Raymond Avrillier, le site Médiapart a publié le détail des dépenses de Nicolas Sarkozy de mai 2012 à décembre 2014.  

Il bénéficie, en plus de son salaire d’ancien président et de l’ensemble de ses indemnités d’ancien élu, d’un certain nombre d’avantages, et notamment d’un cabinet conséquent payé par le contribuable — Députés

Outre les gardes du corps et la voiture de collection, l’État payerait en plus les bureaux privés à Miromesnil avec toute l’installation comprise (mobilier, coffres-forts, matériel informatique, loyer) de Nicolas Sarkozy pour une facture d’environ 570 000 euros. S’ajoutent à cette somme les salaires de ses collaborateurs (5 fonctionnaires d’État et 5 conseillers contractuels) compris entre "5.247 euros et 7.020 euros", augmentant la facture à plus de 660 000 euros nets par an. Un montant qui s’élève en deux ans et demi à 2,3 millions d’euros nets (cotisations patronales comprises).

Bien qu’il ne coûte pas plus cher que les anciens chefs d’État, ces avantages posent un problème puisque Nicolas Sarkozy n’est pas à la retraite. En effet, il a été élu en fin d’année président de l’UMP et envisage fortement de se présenter à la présidence de 2017. 

Ce problème fait débat dans la classe politique où beaucoup de socialistes demandent à Nicolas Sarkozy d’y renoncer contrairement aux partisans d’UMP qui trouvent cela normal de les maintenir compte tenu de son statut d’ancien président de la République.

 

Il doit y renoncer pour des raisons principalement éthiques (...) À partir moment où il redevient président de l’UMP, il n’est plus en retraite et ces frais doivent être pris en charge par l’UMP. Il faut remettre à plat l’ensemble des privilèges accordés à des élus ou des anciens élus qui ne sont plus dans l’air du temps – Alexis Bachelay (Député PS des Hauts-de-Seine)

C’est une polémique complètement stérile (...) Ce débat a été créé de façon complètement artificielle et n’a pas lieu d’être. Sarkozy a été président et il n’y a pas de raisons qu’il renonce à ce que la loi prévoit pour les anciens présidents – Valérie Debord (Déléguée générale-adjointe de l’UMP)

Qu'en pensez-vous ?

 

Actu proposée par : CaptainM

 

 

Soyez funs, lâchez vous les amis !! (3 émotions possibles)
  • 0
    TOP
  • 0
    NUL
  • 0
    MDR
  • 0
    HOT
  • 0
    CHOU
  • 0
    WTF
  • 0
    OMG
  • 0
    CHOC

Encore plus d'actus people

Votre opinion sur cette news people
Vous devez vous identifier pour participer aux commentaires
  • Image
    Laureange - Il y a presque 7 ans
    Les députes perçoivent des sommes folles quand ils ne sont plus elus. C tous le système qu'il faut changer.
    0
    0

Quoi tu n'es pas encore connecté sur le site people le plus fun du Web ? Nan mais Allô quoi !?

Quoi ? Tu n'es pas encore membre du site people le plus fun du web ?
(rapide, gratuit et sans engagement)